Que faire au Pays Basque

Tout savoir sur la cueillette des champignons au Pays Basque !

Actualités
Tradition
Publié il y a 6 mois

L’automne est là et  la saison des champignons bat son plein au Pays Basque. Que ce soit cèpes de pins ou vrais cèpes, bolets en tout genre, girolles, on a tous envie de partir à la quête de ses petits trésors… Et surtout se délecter le soir avec une bonne omelette ! Alors avant d’occuper tous vos weekends  (et toutes vos matinées ou vos soirées !) à scruter tous les bois alentours, faisons le tour de ce qu’il faut savoir quand on part aux champignons !

champignons

Tout ce qu’il faut savoir sur la cueillette des champignons

Faisons d’abord le tri sur ce qu’on peut faire ou ne pas faire. Car oui, la cueillette des champignons est réglementée. Et forcément, on ne peut pas faire ce qu’on veut ! 

On ne peut pas ramasser n’importe quoi, n’importe où !

Il faut savoir que les champignons sauvages appartiennent  au propriétaire de la forêt, du bois, du pré ou du jardin où vous les trouvez. Quoi que vous trouviez sur un terrain, même si vous en êtes locataire, le propriétaire peut vous considérer que c’est sa propriété et donc vous le réclamer. Il faut donc avoir l’autorisation au préalable pour ramasser des champignons sur une propriété privée.  

Et comme un malheur n’arrive jamais seul… C’est même puni par la loi !! C’est considéré comme du vol si l’on ramasse des champignons sur une propriété privée sans autorisation du propriétaire. Et selon le volume que vous ramasser, c’est même passible de prison! Gloups, ça calme !!

S’il s’agit de forêt publique, la législation est plus souple et tolère une certaine quantité. 

Et s’il n’y a pas d’interdiction ? 

C’est pareil ! Les propriétaires de forêts ou terrains ne sont pas obligés de délimiter leur propriété, ni de mettre une signalisation d’interdiction. Bref, nul n’est sensé ignorer la loi et on n’a pas à aller cueillir chez les autres sans autorisation.

On ne peut pas ramasser autant qu’on veut!

Ca, c’est l’autre mauvaise nouvelle ! Quand on a passé l’embûche du propriétaire, il y a celle de la quantité. On ne peut pas ramasser autant de champignons qu’on voudrait. Ne sont autorisés “que” 10 litres par personne dans les bois et forêts privés et 5 litres par personne dans les bois communaux ou les forêts d’Etat.  Que risque-t-on si on ne respecte pas ces règles ? Entre 5 litres et 10 litres cueillis, une peine d’amende de 750 € maximum et au-delà des 10 litres, l’infraction devient un délit avec une amende allant jusqu’à 45 000 € et une peine de 3 ans d’emprisonnement.

cèpes-tout-savoir-sur-la-cueillette

Si on récapitule, avant de se rouler de joie dans des paniers entiers de champignons, il faut donc :

  • demander l’autorisation au(x) propriétaire(s)
  • respecter les lieux, les animaux et les panneaux d’interdiction
  • ramasser avec parcimonie 
  • consulter les arrêtés préfectoraux et communaux en mairie pour voire s’il n’y a pas une réglementation locale spécifique.

Doit-on couper ou arracher les champignons ?

Car telle est la question !! Pour une majorité de personnes qui ramassent des champignons depuis de nombreuses années, la question ne se pose même pas : il faut « LES COUPER !! » Et on prend toujours un couteau exprès! 
Pourtant, après de nombreuses recherches et discussions scientifiques très poussées à ce sujet avec des mycologues avertis, la réponse semble aller dans le sens opposé. Il semblerait en effet qu’il soit préférable de les arracher !
Pourquoi ?
• Le fait d’arracher (cueillir délicatement plutôt) le champignon permet aux mycéliums (racines invisibles) de se régénérer et de faire fructifier de nouveaux champignons.
• Enfin, le fait de couper le pied d’un champignon peut parfois conduire à la pourriture de la partie restante au sol et ainsi entrainer une contamination des mycéliums entrainant un ralentissement ou un arrêt de leur croissance.

cèpes-tout-savoir-sur-la-cueillette-dans-les-Landes

 
L’arrachage des champignons serait de plus en plus pratiqué par les spécialistes de la cueillette. Cependant, il faut tout de même respecter quelques règles :
• Arracher le champignon délicatement en tirant doucement ou en le faisant tourner sur lui-même. Le but étant  de prélever un minimum de mycélium.
• Reboucher délicatement le trou laissé par le prélèvement du champignon pour ne pas laisser les mycéliums à nu et éviter leur dessèchement. Et surtout ne pas saccager tout autour et tout écraser (donc pas de râteau, pas de grand battage au bâton etc. ! ). Et laisser en place les champignons qu’on ne prend pas : ils servent à nourrir les espèces animales qui vivent dans la forêt. 🙂
 
Autre règle : n’utilisez jamais de sac plastique qui peut provoquer (surtout s’il fait chaud) la fermentation des champignons et les rendre impropres à la consommation voire toxiques. Le panier est la meilleure façon de collecter vos champignons, surtout si vous recouvrez le fond d’un joli lit de fougères !

Où trouver des champignons… notamment des cèpes!

Où poussent les cèpes ?

 
 
Les cèpes, mais aussi les girolles, se plaisent sur des sols acides. Dans les forêts de pins vous trouverez facilement des cèpes de pins. Les cèpes de Bordeaux aussi mais plus rarement. Car ces derniers se plaisent sous les feuillus où ils vivent en symbiose avec les racines des châtaigniers, des chênes et des hêtres. Le mieux est donc de repérer des forêts de pins où il y a encore quelques feuillus : des chênes et des châtaigniers. Pour les trouver, sachez qu’on les rencontrent au pied de ces gros  arbres et souvent à l’orée des forêts et des bois. 
Mais attention : le cèpe de Bordeaux aime la fraîcheur donc il n’arrive que lorsque les températures commencent à baisser (aux alentours de 15 degrés). En attendant que les températures baissent, vous pouvez des cèpes d’été et des têtes noires qui poussent plus rapidement et souvent après les grosses chaleurs, au moment des orages. Plus il y a de pluie, plus il y a de champignons…. 😉
 

Rédactrice : Sandrine Delerm

 

Pays Basque en famille

Que faire au Pays Basque : de l’actu, des idées balades, des restos, des hébergements et des activités sportives et culturelles !

Notre page Facebook et notre compte Instagram regorgent de jeux-concours, de superbes photographies et vidéos ainsi que de nombreux autres articles. C’est une publication quotidienne qui vous donne de bonnes idées ou simplement le sourire 🙂