Que faire au Pays Basque

Découvrir San Sebastian, ville dynamique du Pays Basque Espagnol

Découverte
Ville et village
Publié il y a 5 mois
san sebastian - donostia - san sebastien au Pays Basque

Que faire à San Sebastian le temps d’une journée ou un weekend ?

Saint-Sébastien, officiellement Donostia en basque et San Sebastian en espagnol, est une ville du Nord de l’Espagne. Elle est la capitale de la province du Guipuscoa, dans la Communauté autonome basque. Elle se situe à environ 45 minutes de Biarritz.

Baignée par les eaux de la mer Cantabrique, à l’embouchure de la rivière Urumea, San Sebastian doit une grande partie de sa célébrité à sa rade, la baie de la Concha, encadrée par deux éminences rocheuses, les monts Igeldo et Urgull, véritables balcons naturels d’où on appréhende une grande partie de la cité, l’océan et les paysages vallonnés des environs. San Sebastian compte sur la présence de nombreux monuments, musées et d’un aquarium. Le palais Kursaal est caractéristique de l’architecture contemporaine.

Vous trouverez ci-dessus, sept lieux qui nous paraissent incontournables lorsqu’on veut visiter San Sebastian :

La baie de la Concha

La Baie de la Concha est l’image par excellence de Saint-Sébastien: la plus classique, la plus photographiée, la plus visitée… La Plage de la Concha est la plage la plus au centre de San Sebastian; elle s’étend depuis la Mairie jusqu’au Pico delLoro sur un kilomètre et demi de sable blanc où priment l’élégance et le chic urbain, qui lui valent d’être considérée comme l’une des meilleures plages d’Europe situées en ville.

Sur la promenade ou paseo de la Concha, plusieurs éléments de caractère renommés hors des frontières de San Sebastian accrochent notre regard: Le garde-corps de la Concha (un des symboles les plus universels de la ville, avec ses formes ornementales uniques), les lampadaires (qui servent de trophée au Festival International du Film), la zone des “horloges” (principal accès à la plage), la zone de La Perla (avec divers équipements: thalasso, bars et restaurants, clubs sportifs…). Autant d’éléments qui font des promenades sur la Concha (sur le sable ou sur le Paseo qui la longe), une activité incontournable pour les touristes et les autochtones. La promenade le long de la baie peut se poursuivre en contournant le Mont Urgull par le Paseo Nuevo pour arriver jusqu’au bout de la Plage de la Zurriola, dans la zone de Sagüés, bouclant ainsi une spectaculaire promenade urbaine de près de 6 kilomètres.

Autre élément majeur dans ce cadre magnifique, l’île Santa Clara. Peu de villes peuvent se vanter d’avoir une île en pleine baie; Saint-Sébastien est l’une d’entre elles. Elle vous accueille avec sa petite plage, ses promenades jusqu’au bâtiment singulier du phare, ses sentiers avec ses coins pour pique-niquer ou les cafés de la terrasse du bar; sa proximité aux plages de la baie permettent aussi de la gagner à la nage tout au long de l’année.

Santa Clara possède aussi sa propre plage, experte dans l’art d’apparaître et de disparaître. Sa petite extension, qui ne dépasse pas 30 mètres de long, la laisse à la merci des marées, ce qui lui donne aussi tout son charme. Petite ne veut pas dire déserte, bien au contraire. La plage de l’île est équipée de tous types de services, depuis un bar avec terrasse jusqu’à un poste de secours, et peut même se vanter de posséder une “piscine naturelle” d’eau de mer. On raconte qu’aux grandes marées d’automne, il est possible de gagner l’île à pied à marée basse depuis le Peigne du Vent.

 

 

Vieille ville de San Sebastian

Le quartier le plus visité de Saint-Sébastien est sans aucun doute sa Vieille Ville, le second quartier le plus ancien après l’Antiguo. Situé au pied du mont Urgull, il est protégé d’un côté par la mer et de l’autre par le fleuve Urumea.

Pénétrer dans la Vieille Ville équivaut à découvrir le vrai centre social de Saint-Sébastien, avec ses rues pleines de bars et ses meilleures tapas et ses édifices emblématiques et pleins d’attraits comme la Basilique de Santa María del Coro et l’église San Vicente, qui ne manqueront pas d’intéresser le visiteur.

La Place de la Constitución, qui se trouve également dans ce quartier de Saint-Sébastien, est l’une des plus célèbres de la capitale de Guipúzcoa, un lieu plein de vie et la scène principale des fêtes locales les plus importantes, comme la célèbre Tamborrada.

Une incursion dans la Vieille Ville de San Sebastian constitue donc un «must» pour tout touriste qui aura ainsi l’opportunité de vivre avec ses cinq sens cette partie de la ville.

Zone Romantique de la ville

Après la démolition de la muraille à la fin du XIXe siècle et au fur et à mesure des plans d’agrandissement successifs, Saint-Sébastien acquit peu à peu la physionomie qu’on lui connait aujourd’hui. L’agrandissement fut méticuleusement planifié, avec un urbanisme très élégant et très “dix-neuvième”, dans un style éclectique.

Le plus remarquable de cette zone est la sensation d’harmonie à peine altérée par une poignée de constructions modernes, parmi lesquelles on relèvera la Mairie de Saint-Sébastien, inaugurée comme casino en 1897 et dont les fêtes attirèrent de grandes personnalités, comme Mata Hari, Rothschild, le roi de Belgique ou le Shah de Perse, jusqu’en 1924, année où le jeu fut interdit. Le 20 janvier 1947, l’édifice accueillit la Municipalité, qui quitta son précédent siège sur la Place de la Constitución. En plein sur la baie de La Concha, avec le mouvement incessant de la Vieille Ville de San Sebastian en arrière-plan et la tranquillité des jardins d’Alderdi Eder devant, la Mairie mérite certainement une halte.

La Place de Gipuzkoa est une véritable oasis au milieu de la ville, avec son petit étang et ses canards, présidée par le siège du Conseil Général de Guipúzcoa, de style néo-classique.

La Cathédrale du BuenPastor fut également inaugurée en 1897. Son esthétique de style ogival s’inspire des églises médiévales allemandes et françaises, comme en témoigne la flèche effilée qui couronne le sanctuaire et qui l’élève à la catégorie  de “plus haut édifice de Saint-Sébastien”. Sur sa façade principale se détache “La Croix de la Paix”, oeuvre du sculpteur Eduardo Chillida. Avec ses 1.915 mètres carrés, l’église est la plus grande de la ville.

Le théâtre Victoria Eugenia, inauguré une semaine après l’Hôtel María Cristina, est un édifice en grès de style Renaissance. Depuis la première mise en scène de l’oeuvre “Le soleil s’est couché en Flandres” de la compagnie de María Guerrero, le théâtre a été le siège des principales manifestations de la ville, ainsi que du Festival International du Film de San Sebastián.

san sebastian pays basque

Le mont Igueldo

Le Mont Igueldo offre l’une des vues aériennes les plus emblématiques et les plus célèbres sur la Baie de la Concha et aussi l’une des plus impressionnantes. Situé à la pointe occidentale de la baie, le mont est accessible en véhicule particulier, mais il est conseillé de prendre le train à crémaillère, le plus ancien du Pays Basque espagnol et en fonctionnement depuis 1912, pour contempler et photographier la ville depuis cette perspective spectaculaire.

Le train à crémaillère nous transporte directement à l’intérieur du parc d’attractions Monte Igueldo, un de ces parcs comme on n’en voit plus, où le charme désuet des anciennes attractions, comme la Montagne Suisse et les Trampolines, fera les délices des petits comme des grands.

La Tour fortifiée du Mont Igueldo, du XVIIIe siècle, dont la première fonction de phare a été remplacée par celle de mirador, préside le parc d’attractions Monte Igueldo. Sur le flanc occidental du mont, on remarque le phare construit en 1855 par l’ingénieur des Ponts et Chaussées Manuel Peironcely ; l’endroit idéal pour apprécier la beauté de la mer et des falaises d’Igeldo.

Le mont Urgull

Ce mont en plein cœur de la ville nous permet non seulement de jouir d’une vue privilégiée, mais de découvrir la Maison de l’Histoire et des vestiges de fortifications et des canons, témoins du passé militaire de la ville.

Le Château de la Motte, sur la cime du mont, construit au XIIe siècle, fut une pièce défensive majeure de la ville et tout autour, on peut encore observer les canons et les meurtrières; la Maison de l’Histoire est un musée qui, à travers des audiovisuels, des maquettes, divers objets et scénographies, dessine à grands traits la vie des habitants de Saint-Sébastien au fil du temps, narrant ainsi plus de 800 ans d’une ville jeune et vivante. Le Cimetière des Anglais, sur le versant nord du mont, témoigne du passage des Anglais par Saint-Sébastien.

Antiguo, Igeldo, Ondarrera

Située entre le Mont Igeldo et les jardins du Palais de Miramar, la plage d’Ondarreta offre plus d’un demi-kilomètre de long sur 100 mètres de large de sable pour se dorer au soleil. Les jardins qui la bordent constituent un excellent espace pour se reposer à l’ombre et contempler les environs.

À l’extrémité ouest de la plage, à la fin de la promenade, se trouve le Peigne du Vent, une sculpture réalisée par le sculpteur Eduardo Chillida et l’architecte Luis PeñaGanchegui, parfait exemple de beauté à l’état pur. La fusion entre la fureur de la mer et la puissance des structures en fer a transformé son caractère naturel d’œuvre d’art contemporaine en espace de rencontre et de détente pour les résidents et les touristes.

A l’autre bout de la plage d’Ondarreta, sur le promontoire rocheux appelé Pico delLoro, se trouvent les Jardins de Miramar, avec des vues privilégiées sur la Baie de La Concha, halte obligatoire pour tous les promeneurs qui longent le littoral de Saint-Sébastien. Présidés par un spectaculaire Palais, ancien Palais Royal d’été inspiré des manoirs anglais, les jardins de Miramar descendent doucement vers la mer, entre sentiers de gravillons et parterres fleuris.

Plage de la Zurriola Vagues, surf et jeunesse. Les trois mots qui définissent le mieux la Plage de la Zurriola, la plage la plus dynamique et la plus animée de San Sebastian. Située en plein quartier de Gros, entre les cubes du Kursaal et le Mont Ulia, la plage de la Zurriola s’est convertie, depuis son aménagement il y a 15 ans, en destination favorite des surfeurs et des jeunes du monde entier qui ont envie de connaître des gens et de s’amuser.

 

 

Pays Basque en famille

Que faire au Pays Basque, qu’est ce c’est ? De l’actu, des idées balades, des restos, des hébergements et activités sportives et culturelles !

Nous sommes aussi présents sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram !