Que faire au Pays Basque

Les crêtes d’Iparla, une superbe randonnée au Pays Basque

Activités
Découverte
Publié il y a 3 mois

La traversée du pic d’Iparla (1044m) est une longue randonnée à califourchon sur la ligne frontière entre le Pays Basque Français et Espagnol. Nous la décrirons ici au départ du village de Bidarray pour finir à St Etienne de Baïgorry via le col d’Ispéguy.

Une randonnée incontournable pour les sportifs et amoureux de la nature au Pays Basque

Depuis le sommet, par temps clair, vous découvrirez la chaîne des Pyrénées jusqu’au Pic du Midi de Bigorre… et de l’autre côté, l’océan jusqu’aux côtes landaises !

Pour y accéder, c’est assez simple

carte des Crêtes-d'Iparla au Pays Basque

Le départ de la traversée des crêtes d’Iparla a lieu au centre du village de Bidarray qui se trouve sur la D918 (route de Bayonne vers St-Jean-Pied-de-Port). Pour les personnes qui ne connaissent pas le coin, le centre du village est en haut d’une colline. Aussi, quand vous arrivez à Bidarray, vous devrez franchir le pont sur la Nive, puis par le côté droit, remonter au centre du village où se trouvent fronton, mairie, église, gîte d’étapes et parkings…

 

 

Attention, nous vous parlons là de traversée et non pas de boucle de randonnée ce qui implique qu’il faut prévoir une voiture au Col d’Ispéguy pour le retour !

Infos et difficulté de la randonnée

Suivant les passages que vous emprunterez, vous croiserez sans doute pas mal de monde mais attention, croiser des randonneurs en quantité n’est pas synonyme de facilité. Pour réaliser la traversée des crêtes, il sera nécessaire de passer par des parties rocheuses raides et relativement difficiles.  Suivant la période à laquelle vous emprunterez les chemins, il faudra faire attention lors des montées ou des descentes potentiellement glissantes. A noter que dans la montée au dessus du col de Pagalepoa, des mains courantes (câbles de sécurité) ont été mises en place. La descente du Buztanzelai doit également être prise au sérieux du fait de nombreux blocs rocheux présents sur le sentier.

Crêtes-d'Iparla-Pays-Basque

Photographe : Pierre Chambion

Nous ne pouvons pas juger du niveau de difficulté avec un simple facile, moyen ou difficile, puisque tout va dépendre des conditions météorologiques et surtout de vos compétences sportives … Une chose est sûr, elle n’est absolument pas conseillée à des débutants hormis avec un bon guide.

Pour être un peu plus précis sur le parcours : Altitude minimale : 155 m et altitude maximale : 1044 m. La traversée fait environ 14km, donc compter de 5 à 7h de marche sans les pauses.

 

La traversée des crêtes d’Iparla en détails

Nous démarrons donc à Bidarray directement sur la place du village. Pour commencer, suivre le GR10 (direction pont d’enfer) sur une petite route qui passe devant un gite d’étape. Vous rejoindrez alors un chaînon où démarre une piste montante (côté gauche) qu’il faudra suivre.

Le chemin est bien tracé et bien balisé. Vous ne pourrez pas vous tromper. Au fil de la marche, le sentier passe de plat à des montées pour vous faire atteindre le 1er col :  Le Col Pagalepoa à 455 m.  A force d’efforts, vous déboucherez sur un haut vallon à remonter avec notamment une cabane en ruine sur la droite. Vous devrez être aux alentours des 730m d’altitude.

Crêtes-d'Iparla-Pays-Basque

Photographe : Pierre Chambion

A près de 820m, vous découvrirez une croix de pierre un peu plus à l’Ouest (en grès rose) genre bas-navarraise. Les inscriptions sont à moitié effacées. Le sentier suit la bordure de la crête et offrent de superbes paysages (traversée du Talatzé 905m, puis de la crête du Larrateko Egia). Ensuite, c’est l’arrivée au Col d’Iparla à 950m. C’est d’ailleurs ici que passent les coureurs d’Euskal trail ou les randonneurs qui viennent de Gastigar Lepoa.

 

 

Continuez votre randonnée pour atteindre le point culminant du Pic d’Iparla. Vous trouverez un pilier IGN : Marque habituel indiquant le sommet. Içi ce sera une plaque vissée sur un rocher avec Iparla 1044 m Erratzu-Baigorri signée Baisaizea Elkartea. Pour votre information, Baisaizea est une association de la vallée de Baigorri qui organise la semaine culturelle de Baigorri et le renommé Nafaroarren Eguna.

Généralement, les randonneurs qui font l’ascension d’Iparla depuis Bidarray par la voie normale font à ce niveau demi-tour, après avoir apprécié le paysage et s’être restauré. Compter environ 2 heures de marche pour redescendre. Dans cet article, vous l’aurez compris, la randonnée ne s’arrête pas là ! Le sentier se poursuit tranquillement plein sud … Quelques traversées avec blocs rocheux vous attendent, restez concentrés ! 

Arrivée au Pic de Toutoulia 983 m. Panorama splendide vers Iparla derrière vous. Prenez le temps de faire quelques photographies !  Ensuite c’est au tour du Col d’Harrieta 814 m. Enclos et cabane au toit en mauvais état. Plaque sur rocher de Basaizea Elkartea (Arrietako Lepoa 808m Erratzu-Baigorri). Ce col très important sur le parcours permet un accès depuis les hameaux d’Urdos ou de La Bastide. Le sentier qui y redescend est bien visible et démarre à votregauche. Il permet un accès central sur la muraille d’Iparla et bien évidemment une échappatoire en cas de mauvais temps.

Poursuivez vers le sud sur le sentier toujours bien tracé. c’est une montée raide en forêt qui vous attend. Après quelques passages sympas à contourner les rochers, c’est enfin le plateau sommital et les pentes terminales vers le sommet d’Astate. Suivez simplement le chemin … Le point culminant d’Astate est à 1016 m.  Une descente rapide vers ce col sur un sentier bien tracé en pentes herbeuses vous attend.

Crêtes-d'Iparla-Pays-Basque

Photographe : Pierre Chambion

Plus que quelques mètres à monter pour atteindre le dernier grand sommet de la muraille : Buztanzelhai également appelé Laurdena à 1030 m. Une plaque de Basaizea Elkartea est apposée sur le rocher. (Laurdena (Buztanzelai) 1029m Erratzu-Baigorri)

La descente débute ensuite côté Ouest. Le sentier, sur un terrain très rocheux fait un détour par la droite pour éviter le ressaut dominant le col qui suit. Puis, il prend en écharpe ce ressaut, et revient vers le col. (passages raides à désescalader avec prudence). Vers le bas, le sentier est moins caillouteux, herbeux même aux abords du col.

Passage par le Col de Buztanzelhai à 843 m. Plaque Buztanzelako Lepoa 843 m sur le rocher de Basaizea Elkartea. C’est ici, que bifurque l’itinéraire du GR10 qui descend par les crêtes d’Arkazabal vers Leispars.

 

 

Nosu arrivons sur la fin, descente vers Ispeguy (depuis le Col de Buztanzelhay). OPassage par un sentier bien tracé vers le col d’ Aintziaga. Nous évitons le sommet voisin d’Aintziaga que les plus sportifs peuvent faire (60 m de remontée). On passe au dessus de la forêt, puis sur la crête, les rochers se contournant côté Sud.

Passage par le Col d’ Aintziaga à 776 m. Plaque Aintziagako Lepoa de Basaizea. Le sentier direction Sud-Ouest se poursuit sur le versant Ouest de la crête. Il monte un peu au début. Après un certains nombre de descente et remontée, vous arrivez au bout de la crête. Vous dominez Ispeguy. Reste une descente rapide qui nous y mène.

Pour finir, arrivée au Col d’Ispeguy 672m et fin de traversée !!! 

Attention, les photos présentes dans l’article sont là pour l’agrémenter et donner une idée des paysages à voir, elles ne correspondent pas à des points de passage en fonction du paragraphe du texte dans lesquelles elles ont été intégrées.

Crêtes-d'Iparla-Pays-Basque

Photographe : Pierre Chambion

Pour votre sécurité, un rappel primordial ! 

EN MONTAGNE, CHACUN EST RESPONSABLE DE SA SÉCURITÉ.

Chacun doit avoir conscience de ses propres capacités et limites physique et/ou morale. Les randonnées se font donc sous votre propre responsabilité. Nous vous invitons également à vous adresser à des professionnels de la montagne pour vous conseiller et vous encadrer durant vos parcours si vous ne connaissez pas les lieux. Les auteurs et contributeurs de nos articles de type « balade et randonnée » ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l’exhaustivité des indications que vous y trouverez. Même si les randonnées ont bien été effectuées, il aura toujours à redire sur la précision et le contenu de nos articles. Les renseignements présents ne peuvent donc en aucun cas engager la responsabilité des auteurs, et des personnes qui collaborent à l’élaboration de nos articles.

 

 

Merci à Pierre Chambion pour la réalisation de ces superbes photographies. Nous vous conseillons vivement de visiter son site Web.

Pays Basque en famille

N’hésitez pas à parcourir notre site pour découvrir la multitude de balades et activités à faire sur le Pays Basque. Seul, en couple ou en famille.

Nous sommes aussi présents sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram ! 

Mots-clés :
#randonée